Les matières premières synthétiques dans la parfumerie

"Le coup d'œil est souvent trompeur, pas le coup de nez" -Philipe Sollers, Passion fixe.
"Le parfum est la forme la plus intense du souvenir" -J.P. Guerlain


Le parfum a été utilisé à presque toutes les époques, et a toujours constitué une matière précieuse.

A l'Antiquité, le parfum nait en Egypte ou en Grèce, où les hommes font bruler des essences pour leur Dieux. C'est de là que vient le nom parfum, puisque cela vient de “per fumum”, en Latin “ par la fumée”. Sous Cléopâtre, le parfum reste sacré mais devient un rituel de beauté, en bain ou onguents.

Au Moyen-âge, le commerce se développe et permet de ramener d'Orient des nouvelles matières premières, comme les épices. Ce sont à cette époque les alchimistes qui créent le parfum, sous forme de pommades (des boules qui contiennent les matières premières) que portent les riches.

photo pomande.png

Pomandes du Moyen-âge

Le premier parfum sous la forme que nous connaissons, “L'Eau de la Reine” est créé en 1730, pendant la Renaissance, l'époque tournante dans l'histoire du parfum. Les navigateurs ramènent d'Inde et d'Amérique de nouveaux produits et la qualité devient meilleure car la chimie remplace l'alchimie (art de purifier l’impur en imitant et en accélérant les opérations de la nature afin de parfaire la matière). Le parfum se répand en France grâce à Catherine de Médicis, et la Reine et les courtisanes se prennent de passion pour le parfum. Les 1ers apothicaires et parfumeurs-gantiers ouvrent, le centre de la parfumerie se déplace de l'Italie à Grasse.

A l'époque classique, Louis XIV se parfumait en quantités pour masquer ses odeurs corporelles, le parfum devient alors une mode. Marie-Antoinette et lui reconnaissent officiellement les parfumeurs et maison de parfumerie, et se recouvrent d'eau de Cologne.

photo bouteille.jpg

Bouteille de parfum de l’eau de la reine de Hongries


On redécouvre l'hygiène un peu plus tard, au siècle des Lumières, donc les parfums deviennent plus subtils.

Sous Napoléon, la mode du mouchoir parfumé se lance, et les fragrances deviennent plus légères grâce au Romantisme.

La chimie organique, qui permet de synthétiser des molécules et d'enrichir la palette des parfumeurs fait ses début entre 1850 et 1900, ainsi que les premières marques modernes (Guerlain; Houbigant; Piver): c'est la naissance de la parfumerie moderne.

Quels sont les enjeux actuels de l’utilisation des matières premières synthétiques dans la parfumerie ?